Une étude de Nielsen a montré que cette crise du Covid-19 et le confinement qui en a découlé ont eu pour conséquence d’augmenter la part du e-Commerce dans les actes d’achat des Français.

Il n’a eu cesse de grimper ces 3 dernières années pour les produit de grande consommation et le frais, passant de 4,9% en 2017 à 7,4% au début de cette année.

Mais le confinement l’a boosté au mois d’avril où il a atteint 9,5% de part de marché et même dépassé les 10% au plus fort, avec 1,2 million de foyers supplémentaires adepte de la solution.

Un record, mais qui pourrait bien devenir rapidement un taux normal du fait que les consommateurs vont certainement mettre un peu de temps à retourner dans les commerces. Mais aussi parce qu’ils auront certainement pris goût à cette solution.

Autre point notable de l’étude réalisée par Nielsen, plus de 80% de cette montée en puissance de ce e-Commerce alimentaire l’a été dans le cadre de courses en « Drive ». 

Les commerces alimentaires, considérés comme potentiellement dangereux, les longues files d’attente pour s’y rendre et le fonctionnement plus qu’aléatoire des livraisons à domicile ont fait du Drive la solution de choix pour les consommateurs.

Qui plus est, en ce qui nous concerne le plus, il faut noter que le Drive a conquis les Français sur des catégories de produits où il était jusqu’à présent peut retenu. Ainsi selon Nielsen les ventes de bières et de whisky ont doublé ! Ce alors que le marché des spiritueux était jusque là à la peine en magasin (-7% en magasin et +84% en Drive, entre le 16 mars et le 12 avril 2020).

Aujourd’hui nombre de brasseurs ont développé en urgence un service de Drive pour vendre leur production. Il serait peut être judicieux de s’y pencher un peu plus et de le développer correctement pour l’avenir, l’après crise, car le concept semble avoir séduit le consommateur.

En attendant pour la livraison à domicile, et pour nous soutenir, les lecteurs et amateurs de bières et autres spiritueux ont toujours accès à la Boutique Malts & Houblons !