La bière sans alcool et sans honte !

juillet 26, 2016 par

Bières sans alcool

Bières sans alcool

L’été est incontestablement la saison forte des ventes de bières en France. Fraiche, assez désaltérante, elle est prise en terrasse des bars, à la maison à l’apéro ou autour d’un barbecue.

Aujourd’hui on note aussi une certaine tendance pour la consommation de bière sans alcool ou très peu alcoolisée, qui aux beaux jours est plus plébiscitée.

Au delà des campagnes de sensibilisation aux méfaits de l’alcool lorsqu’il est consommé déraisonnablement, ou bien encore des préceptes religieux, la bière sans alcool trouve de nouveaux adeptes car sans doute de mieux en mieux réalisée et/ou de plus en plus fréquemment proposée en version aromatisée.

Cette dernière tendance permet en effet aux brasseurs de toucher un public qui n’est pas un consommateur habituel de bière, voir même qui jusque là refusait d’en boire car réfractaire à l’amertume (bien que celle-ci ne soit pas une constante dans les saveurs de la bière, mais c’est là un autre sujet…).

Résultat, la bière sans alcool est devenue dans l’Hexagone le segment du marché qui se porte le mieux avec une progression des ventes de 40% sur le dernier exercice ! Bien entendu on ne s’emballe pas si l’on se réfère au volume global qui pour le coup ne représente plus que 3% des ventes de bière en France.

Reste qu’il est fort à parier que tous ces chiffres seront encore à la hausse en 2016. En effet, l’Euro de football qui s’est tenu dans le pays et la réglementation autour de la vente d’alcool dans les stades a du faire les beaux jours de Carlsberg avec sa bière à 0,5% (légalement une bière peut être appelée sans alcool à partir du moment ou son taux d’alcool ne dépasse pas les 1,2° ) aux buvettes et verres siglés. Sans oublier Tourtel Twist (également partenaire de l’événement) qui réalise aujourd’hui près de 70% des ventes de bière sans alcool.

Bien sûr vous vous posez sans doute la question de savoir comment se fait de la bière sans alcool ? Sachez qu’il existe en fait plusieurs manières de procéder.

Les Brasseries Kronenbourg pour leur bière sans alcool Pur Malt ont par exemple opté pour une fermentation lente à basse température, stoppée rapidement par un abaissement brutal et franc de la température.

Il s’agit de la solution privilégiée par les brasseurs car la moins coûteuse. Mais qui dit fermentation raccourcie dit plus de sucre résiduel et production de gaz carbonique moindre. Les brasseurs les plus méticuleux prendront donc soin de rajouter du CO2 si besoin, voir de supprimer du sucre.

L’autre grande technique utilisée est celle de la filtration par osmose inverse. La bière est envoyée à très haute pression contre une membrane organique spécifique qui va avoir pour rôle la rétention des molécules d’éthanol et donc ainsi désalcooliser la boisson. Efficace mais plutôt coûteux.

Enfin le procédé par évaporation permet quant à lui d’extraire 100% des molécules d’éthanol. La bière est menée à sa fermentation finale, comme pour le procédé par osmose inverse, mais en portant celle-ci à ébullition, les molécules d’alcool sont les premières à « monter » et donc s’échapper du breuvage. De la bière 0,0% d’alcool est ainsi obtenue au bout d’un moment. Il faut alors souvent compenser l’évaporation par un ajout d’eau ou jus. Une solution privilégiée dans les créations de bières sans alcool aromatisées.

Une vaste offre sans alcool mais pas sans qualité

Aujourd’hui l’offre « sans alcool » est assez importante et diverse en France. Rien que chez Brasseries Kronenbourg vous trouverez la Kronenbourg Pur Malt ou bien encore la 1664 sans alcool (qui est assez bluffante il est vrai) et, depuis peu, toute la gamme de Tourtel Twist.

Toujours du côté de l’Alsace la brasserie Météor produit aussi une Météor Sans Alcool. Mais en France ce sont les Brasseurs de Gayant, dans le Nord, qui ont lancé (en 1970 !) la première marque de bière sans alcool, la Celta. Cette marque est toujours déclinée aujourd’hui en Blonde et en Brune.

Chez nos voisins belges si Jupiler a cessé de proposer sa Force 0/0, chez Hoegaarden la blanche existe aujourd’hui en 0,0 ainsi que déclinée en Radler 0,0 en version Agrum, Lemon & Lime, Rosée et Green Tea alors qu’Alken-Maes propose la Maes Zero.

Chez Bavaria, le brasseur réputé pour ses bières fortes, vous trouverez la Bavaria Malt 0,0 %, la Wit 0,0 % (blanche), la Rosé 0,0 % (blanche à la framboise) et la petite dernière à la Pêche 0.0%.

A ce propos le néerlandais a décidé de vous accompagner en vacances cet été et déroule une grande campagne sur les quais des grandes gares depuis le 21 juillet et s’étendra jusqu’au 3 août sur sa gamme de bière 100 % sans alcool. Au programme un affichage sur les quais des gares françaises pour cibler plus de 14 millions de personnes, mais aussi une vague d’échantillonnage massive Gare de Lyon et Gare Montparnasse les 29 et 30 juillet 2016. Et bien entendu une forte mise en avant en magasin.

Chez Heineken il y a bien entendu la Buckler mais aussi le Panach’ classique et sa version Monaco et depuis peu Panachage, un panaché sans alcool en variété Citron et Citron, Menthe et Fleur de Sureau (ce dernier étant étonnant mais agréable).

De même si vous voyagez en Europe, en Suisse Feldschlösschen a aussi son Alkoholfrei, en Espagne San Miguel fut le premier à proposer une version 0,0 mais aujourd’hui Damm produit aussi la Free Damm. Le voisin Portugais a quant à lui la Superbock Sem Àlcool.

 Au Danemark on trouve la Carlsberg 0,5, vue et bue en France lors de l’Euro 2016. Les écossais de Brew Dog ont présenté la Nanny State lors du salon Planète Bière à Paris et autant dire qu’elle est plutôt bien faite !

Même l’Allemagne produit des bières sans alcool. On trouve par exemple la Bitburger Drive 0,0%, la Clausthaler, la Paulaner Alkoholfrei ou bien encore la Erdinger Alkoholfrei, une pils d’outre-rhin de fort belle facture.

Si le marché demeure porteur, il est fort à parier que de nouvelles références arriveront bientôt sur le marché, avec une qualité sans doute améliorée. Cette niche pourrait toutefois rester hors de portée des petits brasseurs artisanaux compte tenu des couts de production.

Il leur restera alors à se battre sur le marché des bières faiblement alcoolisées qui retrouvent aussi un public. Là, leur savoir faire et leur créativité ont leur place. La bière est de retour à table, alors pourquoi ne pas relancer, avec goût, la bière de table ?

Retrouvez la bière Erdinger Alkoholfrei sur la Boutique Malts & Houblons
Retrouvez la Tourtel Twist sur la Boutique Malts & Houblons

Partager cet article:
  • Print
  • email
  • MySpace
  • Digg
  • del.icio.us
  • Yahoo! Buzz
  • FriendFeed
  • Tumblr
  • Netvibes
  • Ping.fm
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • Facebook
  • Twitter
  • viadeo FR
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.



Une large gamme de bières et de whiskies sur la boutique

pompe à bière, bière en bouteille, fûts de bière,whiskies,whisky rare,boutique en ligne

- Liens sponsorisés -

Laissez un commentaire