The Last Great Malts of Scotland, la révélation Royal Brackla

juillet 15, 2015 par

Présentation de The Last Great Malts of Scotland au bar du Bristol à Paris

Présentation de The Last Great Malts of Scotland au bar du Bristol à Paris

La collection The Last Great Malts of Scotland a été présentée par Bacardi-Martini France il y a quelques semaines au bar de l’hôtel Bristol à Paris, ce en présence de Fergus Luckyn Malone, Brand Ambassadeur de Dewar’s.

Au menu la production de 4 distilleries, dont certaines expressions de single malts parmi les joyaux de John Dewar & Sons qui ont vieilli de longues années, au secret, loin du regard des curieux.

C’est ainsi que l’on a pu savourer la production d’Aberfeldy, le « Golden Dram » des Highlands qui puise son eau dans la rivière Pitilie Burn. Une distillerie qui se distingue avec des malts au notes miellées. Le 12 ans (déjà présenté ici) et le 21 ans, Meilleur Single Malt des Highlands, World Whiskies Awards 2014, furent dégustés.

Puis ce fut au tour d’Aultmore, distillerie du Speyside dont les whiskies d’une grande douceur offrent d’étonnantes notes herbacées. Ainsi le 12 ans d’âge présenté nous a-t-il offert sa belle douceur florale et le 25 ans d’âge son incroyable gourmandise avec des notes vanillées et beurrées posées au coeur d’une pelouse franchement coupée.

La dégustation s’est poursuivie dans le Speyside avec Craigellachie et ses condenseurs en serpentin. Distillerie dédiée au départ à produire pour des blends et dont les premiers single malts n’ont été dévoilés que récemment.

Ils se distinguent avec leurs notes soufrées, une belle mâche en bouche pour des malts délicatement poivrés. Nous avons eu l’occasion de savourer le 13 ans (déjà présenté ici) et un 23 ans dont la longueur n’a d’égal que le sa présence maltée et ses épices.

Enfin la vraie révélation fut celle de Royal Brackla, dont le scotch fut le premier whisky à recevoir l’agrément royal en 1833. Puisant son eau dans le fleuve Cursack Burn, aux abords du Château Cawdor, la distillerie fait vieillir ses malts en fût de bourbon avant une finition de 6 mois en fût de Xérès.

Nous avons eu le privilège de découvrir le 12 ans d’âge, un malt doux, frais, avec de petites touches épicées. D’une grande délicatesse à la dégustation. Le 16 ans est quand à lui toujours aussi délicat mais offre une plus grande complexité avec plus de rondeur.

Nous reviendrons plus en détails sur ces malts avec des fiches dégustations dédiées. Sachez que ces jolies bouteilles seront en vente dans le réseau des caviste.

Pour plus d’information quant à leur disponibilité, rendez vous sur le site de The Last Great Malts of Scotland.

Partager cet article:
  • Print
  • email
  • MySpace
  • Digg
  • del.icio.us
  • Yahoo! Buzz
  • FriendFeed
  • Tumblr
  • Netvibes
  • Ping.fm
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • Facebook
  • Twitter
  • viadeo FR
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.



Une large gamme de bières et de whiskies sur la boutique

pompe à bière, bière en bouteille, fûts de bière,whiskies,whisky rare,boutique en ligne

- Liens sponsorisés -

Laissez un commentaire