Les brasseurs anglais voient l’avenir en vert

décembre 31, 2010 par

Brigid Simmonds et Jim Paice MP, Minister for Agriculture & Food

Brigid Simmonds et Jim Paice MP, Minister for Agriculture & Food

L’industrie britannique de la bière joue la carte verte et s’est engagée à travailler en respectant mieux l’environnement avec la publication d’un rapport baptisé Brewing Green (Brasser vert) mettant en avant tous les objectifs à atteindre.

La British Beer and Pub Association (BBPA) qui est à l’origine de ce rapport a présenté des objectifs plutôt élevés: Pour les émissions de CO2, l’objectif est d’atteindre une réduction de 67% par rapport à la base de 1990 (l’engagement du gouvernement britannique est lui de 34%).

Pour la préservation de l’eau, une augmentation des objectifs de 11% qui équivaudrait à une diminution de 42% de l’eau nécessaire pour créer un litre de bière.

Pour cela 10 commandements ont été édictés:

  1. Emission de gaz carbonique: réduction de 67% à l’horizon 2020 comparé à la base de 1990.
  2. Economie d’eau: une moyenne de moins de 4 litres d’eau par litre de bière, une réduction de 42% à l’horizon 2020 comparé à la base de 1990.
  3. Energie renouvelable: accroitre l’usage des énergies renouvelables dans l’industrie brassicole.
  4. Réduction des déchets: poursuivre la réduction des déchets non recyclables et accroitre le recyclage des autres.
  5. Déchets emballage et recyclage: Accroitre notre rôle dans la reduction des déchets d’emballage des produits.
  6. Réduction de l’emballage et du poids des contenants: minimiser l’utilisation des emballages sans compromettre la sécurité et la qualité des produits – au travers d’une réduction du poids et en travaillant avec la chaine de distribution.
  7. Utiliser des produits agricoles bruts: poursuivre l’usage des produits bruts.
  8. Management des systèmes environnementaux: s’assurer que les bons systèmes de management environnementaux sont en place, couvrant les émissions de carbone, l’énergie, l’eau, les effluents, minimisation des déchets et réduction de l’emballage pour réduire l’impact environnemental de l’activité brassicole en aidant les brasseurs.
  9. Soutien de la production: développer des plans pour assurer l’activité brassicole en Grande Bretagne.
  10. Imputabilité et transparence : produire un rapport annuel annuel sur les progrès en fonction des plans et des cibles établis, améliorer la qualité et la quantité de données disponibles pour surveiller l’engagement.

La BBPA qui représente plus de 90% de la production nationale de bière et compte plus de 30.000 pubs adhérents par la voix de sa présidente Brigid Simmonds, rappelle que «la brasserie est une industrie britannique importante, et nous nous considérons comme des acteurs fondamentaux dans l’avenir environnemental du pays ».

Et de conclure que les « brasseurs ont abordé le problème des rejets de carbone et d’utilisation de l’eau depuis 30 ans déjà, et nous pouvons être fiers de cela. Mais il reste encore beaucoup plus à faire », « et nous voulons nous assurer que dans ce domaine, la bière est la meilleure».

Partager cet article:
  • Print
  • email
  • MySpace
  • Digg
  • del.icio.us
  • Yahoo! Buzz
  • FriendFeed
  • Tumblr
  • Netvibes
  • Ping.fm
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • Facebook
  • Twitter
  • viadeo FR
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.



Une large gamme de bières et de whiskies sur la boutique

pompe à bière, bière en bouteille, fûts de bière,whiskies,whisky rare,boutique en ligne

- Liens sponsorisés -

Laissez un commentaire